La naissance de l'ouvre-boîte

La boîte de conserve en étain a été inventée par Peter Durand en 1810, mais il n'a pas inventé, aussi l'ouvreboîte, qui a mis longtemps à apparaître.

Jusqu'à l'invention de l'ouvre-boîte, les gens les ont vus et voulaient qu'ils ouvrent les boîtes de conserve à l'aide de couteaux, de pierres et de tout le reste.

L'ouvreboîte

Avant l'ouvre-boîte, d'après le livre Un cours complet sur la mise en conserve et les procédés associésde Susan Featherstone, à cette époque "les conserves venaient avec des instructions écrites: découpez le bord près du bord avec un burin et un marteau".

L’histoire de l’ouvre-boîte commence en 1858 avec Ezra Warner, qui a inventé un ouvreur de type faucille reaper. Durand s'est appuyé sur les progrès de Nicolas Appert il y a peu de temps, lorsqu'il a découvert que la nourriture pourrait durer plus longtemps si elle était chauffée dans un pot en verre.

En 1870, William Lyman produit un ouvre-porte plus léger avec roulettes intégrées. Ce n’est qu’à partir du milieu du XXe siècle qu’il apparaît, avec les canettes d’aluminium légères, dans lequel apparaît finalement un moyen de se passer de l’ouvre-boîte: la bague.

En 1931, un système a été appliqué pour que la boîte puisse être saisie d'une seule main. La même année, l'américain Preston West Il a breveté le premier ouvre-boîte électrique, bien qu'il ne soit pas parvenu à la cuisine avant 1956.

Son créateur était Erman C. Fraze, un ingénieur en mécanique, qui a inventé le ouvre-anneau en 1954. La prochaine étape l'explique Claudi Alsina dans son livre Mateschef:

Évidemment, les cerceaux et leurs chapeaux ou des parties de ceux-ci ont inondé le monde, affectant gravement son écologie. Ainsi, dans les dernières générations de canettes de boisson, la "bague" a évolué en un "bouton-poussoir" dont la pression ouvre la partie du couvercle sans que rien ne s'en échappe.