Plus d'un million d'espèces pourraient disparaître en peu de temps

Un nouveau rapport de la Plateforme intergouvernementale pour la science et la politique en matière de biodiversité et de services écosystémiques (IPBES), le plus complet jamais réalisé en son genre, et fondé sur l'Évaluation des écosystèmes en début de millénaire de 2005, suggère que un million d'espèces d'animaux et de plantes sont maintenant en danger, beaucoup dans les décennies.

Le rapport a été compilé par 145 auteurs experts de 50 pays au cours des trois dernières années, avec les contributions de 310 autres auteurs.

IPBES

Selon les données du rapport, plus de 40% des espèces d'amphibiens, près de 33% des coraux en reconstitution et plus du tiers de tous les mammifères marins sont menacés, en plus d'une estimation d'environ 10% de tous les insectes.

Selon le rapport, les coupables sont les suivants, en ordre décroissant:

  1. Changements dans l'utilisation de la terre et de la mer.
  2. Exploitation directe d'organismes.
  3. Changement climatique.
  4. Pollution.
  5. Espèces exotiques envahissantes.

Les activités humaines ont considérablement altéré les trois quarts de l'environnement terrestre et environ 66% de l'environnement marin, et plus du tiers de la superficie de la planète et près de 75% des ressources en eau douce sont désormais dédiés à la production agricole ou d'élevage.

Les tendances négatives dans la nature se poursuivront jusqu'en 2050 et au-delà dans tous les scénarios de politique explorés dans le rapport..